Changer d’air, Pierre-Alain Pierre Tâche

|||

Editions Empreintes 2024

 

Un voyage revigorant

 

Pierre- Alain Tâche, poète bien connu en Romandie et ailleurs,  nous emmène à travers son dernier recueil paru aux éditions Empreintes dans les strates paysagères, culturelles, sociales, géographiques, sensorielles, charnelles… de différents endroits de notre planète qu’il a parcourus, visités, ressentis.

 

De Trieste au Soitzberg, de l’Écosse à la Norvège, notre auteur jette son regard incisif et sensible sur des lieux qui l’ont touché et qu’il a appris à sentir et aimer.

 


« Sensible à l’épaisseur historique et culturelle de ce qu’il visite, il donne des instantanés vivants, qui font de la lecture de  Changer d’air une marche enjouée»  nous rapporte Alain Rochat des éditions Empreintes. Après Clarté des pertes, Tâche renoue avec une veine importante de son œuvre: ce qu’il a appelé L’Etat des lieux, trois livres publiés en 1998, 2005 et 2011. Avec Changer d’air, c’est la suite d’un « usage du monde » que propose le poète. »

 

Avec le poète on pose pied dans les confins, le début et l’au-delà du proche et du lointain:

 


« C’est l’été, plus au Nord!
Le fjord déborde de soleil.
Le sol a peine à dégeler
pourtant,
où l’impassible cantonnier
a planté le panneau portant,
dans un triangle rouge,
un ours blanc. »
« L’unique nulle part
où je sois un jour arrivé
dans l’éprouvante incertitude
des lointains dérobés
s’appelleCamp Brentz.
L’hébétude y surprend
de minuscules renoncules. »

 


Dans ce recueil on y trouve la pierre immortelle des monuments que les hommes ont bâtis, la surprise, l’étonnement, l’enchantement de lieux  limprobables, l’architecture et la mémoire de villes et villages, ports et mines inconnues, la finesse ou la rugosité de paysages balayés par les vents sauvage, bref, la vie sous toutes ses formes et ses représentations plurielles. Des textes au style direct, rythmés, qui distillent une musique douce, laquelle éveille continuellement notre curiosité, créant des liens profonds entre l’intérieur et l’extérieur d’univers multiples.


Pierre-Alain Tâche arrive dans  Changer d’air à créer des liens entre le lieu, sa mémoire et le regard du voyageur: par rhizome naissent alors de nouveaux échanges d’espaces et de temps, dans le cœur, l’esprit et l’imagination.

 


Des moments de simplicité et de grâce nous inondent , des « paysages arrêtés » dans l’écoulement sans fin des saisons.

Recension Jean-Marc Theytaz  -  Journaliste-poète