News Auteurs-es

|||

Actualités 2017

 

Né à Genève en 1953, Patrice Mugny fait du théâtre, notamment au Théâtre Mobile et au Théâtre populaire romand, de la musique de rue, squatte le Prieuré, crée Post Tenebras Rock (PTR). Après 14 ans de  journalisme, il exerce divers mandats politiques. Il quitte les bords du Léman pour vivre quelque temps dans le Val d’Hérens (VS) où il rédiges deux ouvrages, dont un sur le passé du village de Mase. De retour dans sa ville natale, il écrit plusieurs livres (reportages, poésies). En savoir plus...

 

 

Margrit Franic est d'origine suisse alémanique, cependant, elle a été élevée à Genève. Après une longue carrière professionnelle dans divers milieux, sociaux, pour la plupart, qui l'on inspirée, elle réalise plusieurs rêves, celui mettre en valeur la musique typique de Dalmatie en organisant des concerts de « klapa » et celui d'écrire. Son dernier ouvrage, un roman intitulé "L'étrange roman de Marianne" paraît en septembre aux Editions Pierre-Philippe.  Cette histoire a pour cadre un lieu de fin de vie dont l'auteure connaît bien l'ambiance, secrets de famille, drame et parfum de l'au-delà.

 

 

Manuela Ackermann-Repond (FR).- Née dans le canton de Fribourg où je réside toujours, je ne me déplace jamais sans mes personnages ni sans un petit carnet. Je suis tombée passionnément amoureuse de la lecture dès que j’ai su déchiffrer les mots. Lire m’a toujours apporté de multiples émotions et parfois une évasion bienvenue. D’aussi loin que je m’en souvienne, j’ai voulu devenir auteure. J’ai noirci de nombreux petits carnets, enfant puis adolescente, et à l’âge adulte j’ai conservé des débuts de récits, des idées de romans dans ma tête, sans oser me lancer. Comme pour beaucoup d’écrivains, le déclic est venu d’une nécessité quasi vitale d’écrire, pour des raisons d’ordre privé, dans mon cas. En 2014, en six mois, j’avais jeté sur le papier une première version de mon roman La Capeline écarlate». Il a paru au mois de janvier 2017 aux éditions Slatkine.



Monique Janvier (GE).- Infirmière en santé publique, l'auteure genevoise a contribué à la formation des infirmières et des cadres infirmiers. Elle s’est formée à l’écriture, aux ateliers Élisabeth Bing, à l’Art cru, à la créativité, aux groupes de conversations et au récit de vie. Depuis près de vingt cinq ans, elle conçoit et anime des ateliers d’écriture dans la région de Genève et au Centre de Crêt-Bérard. Elle assure également la formation d’animateurs d’atelier d’écriture. Poète, elle est membre de la société genevoise des écrivains. Elle est auteure de Ateliers d'écriture et personnes âgées, 80 pratiques d'atelier d'écriture et 30 stimulateurs de mémoire (Edition Chronique sociale).

 

 

Antoinette Bourquenoud (FR) -  Enfant, l'auteure se passionne pour la lecture et l’écriture. C’est pourtant vers une formation commerciale qu'elle s’oriente  Après quelques années dans le domaine bancaire, la Charmeysanne s’intéresse aux thérapies naturelles et depuis une dizaine d'année pratique la réflexologie. Un atelier d'écriture sur le Net lui apporte les bases et la confiance nécessaires pour enfin réaliser un vieux rêve : débuter son premier roman. Mort sur la Jogne, son deuxième ouvrage, a paru aux éditions Monsalvens en 2017.

 


Pascal Parrone (VD) est né à Echallens. Auteur, compositeur et interprète, il fonde en 2005 avec deux amis le groupe de chanson française KIFKIF encore actif à ce jour et sillonne dès lors les scènes romandes. Il exerce également comme dessinateur de presse dans le journal régional « Point Chablais » depuis janvier 2017. Il publie régulièrement sur son site internet une partie de ses créations (dessins, musiques, textes). L'auteur vaudois met plusieurs années à rédiger son histoire et à la corriger avant d’oser la proposer à un éditeur. C’est en septembre 2015 que les Éditions Mon Village publient Outback (thriller).

 

 

Caroline Mauron (FR).- L'auteure est diplômée du Conservatoire et enseigne le piano pendant 14 ans. Bien qu'appréciant le contact avec ses élèves, elle décide de se reconvertir professionnellement. Passionnée par l’écriture (pigiste durant plusieurs années au journal La Gruyère) et par les relations humaines, elle entame le CAS de recueilleuse de récits de vie à l’université de Fribourg. Afin de garder un lien avec la musique, elle poursuit son activité de chef de chœur. Suite avec une rencontre avec une femme atteinte d'un cancer, elle écrit Au nom du corps, du coeur et de l'esprit, réunissant plusieurs témoignages de personnes souffrant de ce mal. Son ouvrage est sorti aux Editions Aquilance, Marly, 2017.

 

 

Maryline Jaquet vit  à Bérolle (VD). Elle est thérapeute depuis une quinzaine d’années. Artiste dans l'âme, elle se laisse inspirer par la nature humaine, et sait saisir l'inspiration, à  travers des sculptures qu'elle créee à partir de matières différentes tel que le bois, la fibre de verre... mais également en laissant courir sa plume sur le papier. Son premier roman, Les Cabanes de l'Océan a paru aux Editions Vents Salés.

 

 

 

 

 

Actualités printemps 2017

 

Michel Alhadeff-Jones (GE/FR) est psychosociologue et philosophe de l'éducation, spécialisé dans le champ de la formation d'adultes. Aux Etats-Unis, il travaille comme Professeur Associé Adjoint à l’Université de Columbia (Teachers College) où il intervient régulièrement. En Suisse, il enseigne dans les départements de sciences de l’éducation des universités de Genève et de Fribourg. Il est également associé au Laboratoire de recherche EXPERICE (Expérience, Ressources Culturelles et Education, Universités de Paris 8 - Paris 13). Son ouvrage Time and the Rhythms of Emancipatory Education part du postulat qu'en repensant notre rapport au temps, on peut fondamentalement réimaginer la manière dont on conçoit l'éducation. Au-delà de la rhétorique contemporaine de l'accélération, de la vitesse, de l'urgence ou de la lenteur, cet ouvrage propose un cadre épistémologique, historique et théorique permettant de développer une réflexion critique sur la relation entre la manière dont on fait l'expérience du temps et une éducation à visée émancipatrice. En savoir plus...

Alain Cebius (FR) travaille depuis plus de trente ans dans les hôpitaux en adiologie.Pour son ouvrage La vie est trop courte pour la partager, il s'est inspiré du décor, des personnages, de l'ambiance du milieu de la santé. Il dresse le portrait psychologique de ses personnages et c'est le portrait du "héros" qui déterminera s'il s'agit d'une comédie ou d'une tragédie. Actuellement, il prépare un "one man show". Pour écrire cette pièce, il se place dans la position du spectateur devant une scène.

Héloïse Pocry (VD) - D'origine parisienne Héloïse Pocry découvre la Suisse en 2004 et réside à Vevey depuis 2006. Elle poursuit ses études à l'Université de Lausanne. Dès 2015, elle participe à un atelier d'écriture et sa passion pour les lettres rejaillit. Elle fait partie du Prix Atelier Studer Ganz 2015 dont les six jours d’atelier avec Eugène et Antoine Jaccoud, puis la lecture publique et la publication dans « Le Persil » qui s’ensuivent, seront une expérience fondatrice. Son premier roman (prose et poésie) paraîtra aux Editions uTopie au printemps 2017.