Jean-Daniel Robert

|||

Se présente

 

Ma prime jeunesse a été marquée par une quinzaine d’étés en alpage, comme « bouèbe », (ou berger) dans le Val d’Illiez (Canton du Valais, Suisse) sans parler des autres moments, également vécus en montagne, aimant passionnément y crapahuter. J’y ai l’essentiel de mes racines, je crois.
Éveil à la conscience de la beauté et surtout de la profonde injustice eu égard à « ceux qui font le pays » ( = paysan : un mot tellement plus noble qu’« agriculteur »)

 

Mon premier métier — comptable et employé de commerce — je l’ai vécu en passant de la compta « à la main » aux premiers ordinateurs, d’énormes machines à ruban perforé, faisant un bruit d’enfer ou d’IRM, c’est selon (à ne pas confondre avec l’IBM évoqué ci-devant !). Les courriels s’appelaient télex et faisaient un bruit tout aussi infernal, mais réchauffaient moins la planète que les Big-data.


C’était le temps de l’éveil à la conscience de l’urgence d’une justice sur cette planète.

 

 

En 1980, je réponds à ce qui me titille depuis longtemps et deviens assistant (ou animateur) pastoral, autant dire que je suis complètement ringard, aux dires de beaucoup de gens !! Travail auprès des 12-15 ans, des 18-25 ans, puis des parents de tout petits, formation biblique, etc. Puis, de l’an 2000 à fin septembre 2014, j’ai fait essentiellement de la formation d’adultes, auprès des couples notamment, en tant responsable de ce qu’on appelle la Pastorale familiale. Tout cela avec des ordinateurs qui ont progressé !!!
Éveil à la conscience des faims et soifs de sens des humains.

 

Je suis maintenant un joyeux (parfois !) retraité et grand-père. Eveil à la conscience de l'âge.

 

L’écriture m’a accompagné depuis 1966, date importante dans ma vie. Longtemps, ce furent des poèmes, la tenue d’un journal depuis plus de trente ans et, tout en continuant un travail poétique, le besoin de me mettre à raconter des histoires et — à travers elles — de poser quelques questions qui me paraissent nécessaires, par les temps qui courent. Tout cela avec ma bonne vieille plume et avec l’ordinateur qui me permet de finaliser (à peu près) les choses !

Éveil à la conscience et l’exigence de la vérité dans l’écriture.

 

------------------------------------
Jean-Daniel Robert est né à Chêne-Bougeries (Canton de Genève). Il est originaire de Vernier

 

 

 

Bibliographie

 

 

« PRÉDELLE, BANDEAU & Cie » (autour d’Arcabas, ses œuvres à St-Hugues-de-Chartreuse), Éditions des Sables, 2019.Cet ouvrage est une intériorisation en prose poétique de ce qu’on peut voir à l’église de St-Hugues-de-Chartreuse, et son musée contemporain consacré au peintre Arcabas, avec y compris quelques poèmes autour du voyage — peu enthousiasmant en l’occurence — pour se rendre dans la vallée de la Chartreuse et sur l’arrivée au but, contrastant avec le dit voyage. »

« JOURNAL EN POÉSIE », suivi de « LE GIVRE NOUS BRÛLERA », poèmes, Encre Fraîche, Genève, automne 2018. Des poèmes au fil des mois, du quotidien, de tout et de rien…


« ÉPÎTRES À THÉODULE », roman épistolaire (avec la complicité d’un certain Tancrède), éditions Monographic, Sierre (Valais Suisse), 2015. Pourrait ressembler au métier que j’avais.


« LES CAUSEUSES », nouvelle, in « AU FIL DE L’ENCRE »,  éditions Encre Fraîche, Genève, 2014. Coffet de 25 nouvelles pour les dix ans  d’Encre Fraîche.


« AMPHORISMES ET AUTRES FONDS DE VERS », poèmes, éditions du Douayeul, Douai (59), 2013 (Prix des Beffrois 2012). Ça frise l’humour ! Poèmes retrouvés, poèmes de fonds de tiroir, poèmes isolés,  bouts rimés, aphorismes, livre de raison…


« LA MÉMOIRE REFUSÉE », poèmes, Encres Vives, Colomiers (31), 2013, 20172. Écrit en partie au Québec, en partie à Genève, évocation des diverses mémoires refusées ou fracassées ; mémoire des Amérindiens, celle des Français de Nouvelle-France, de leur histoire niée parfois par eux-mêmes ; celle aussi des travailleurs et des acquis sociaux, des droits politiques… (Attention : cahier en format A4 !)


« JOURNAL DE NOÉ, chronique du vieux refuge »,  roman, éditions Encre Fraîche, Genève, 2011. Que risque-t-il de se passer si on continue sans modifier nos choix actuels de société ?


« LES DRAVASSES », roman,  éditions Encre Fraîche, Genève, 2008. Une espèce de polar montagnard, mais surtout une histoire de haines récurrentes et de rédemption, on dira !


« LA COMBE DU JARDINIER », poèmes, l’Arbre Éditeur, Aizy-Jouy (02), 2005. J’y continue une longue quête à travers les courses en montagne ; ici, retrouver des personnes aimées et perdues, en-allées, etc.
« LA BELLE ORIGINE », poèmes, Encres Vives, Colomiers (31), 2005, 2012 (2ème édition). Poèmes écrits lors d’un séjour de 4 mois au Québec.  (Attention : cahier en format A4 !)


« DEUX À L’OUVRAGE », poèmes, en collaboration avec Chantal LAMMERTYN († 2003), L’Arbre à paroles, Amay (B), 2004 [Épuisé]. Dialogue poétique à distance (Genève-Lille)


« ÉTAT DE FERME », poèmes, l ‘Arbre Éditeur, Aizy-Jouy (02), 2002 (Prix Festival Rilke 2003, Sierre) [Épuisé]. Quand les fermes sont en état de siège…


« LE VOILE & L’OLIVIER », poèmes, La Bartavelle Éditeur, Charlieu (42), 1997 [Épuisé]. Écrit pendant la 1ère guerre du Golfe (1991).


« AVONS-NOUS BOUCLÉ LES COMPTES ? », poèmes, La Bartavelle Éditeur, Charlieu (42), 1996 [Épuisé]. Poèmes d’un certain écrasement dû à une théologie d’époque révolue, mais qui pourrait revenir…


« GUETTER LES BERGERS CHANTEURS », poèmes, La Bartavelle Éditeur, Charlieu (42), 1993 [Épuisé]. Quête montagnarde.


« CES VISAGES QU’ON DÉLAISSE », poèmes, Éditions Unimuse, Tournai, 1992 (Prix Casterman, 1992). Quelques personnages bibliques passés un peu, beaucoup sous silence.


« ET LES CAIRNS MARCHENT », poèmes, Le Milieu du Jour, Paris, 1992 [Épuisé]. Quête montagnarde.


« LA COULÉE DU TEMPS », poèmes, Centre Froissart, Valenciennes, 1990 (Prix de la Ville de Carcassonne 1990). À partir de l’expérience d’une vie en alpage en Chablais valaisan.


« REMONTÉES », poèmes, Le Méridien Éditeur, Paris, 1990 (Grand Prix de Poésie de la Ville de Béziers) [Épuisé]. Aller à la source et aux diverses sources qui nous abreuvent.


« ENTERRÉ LE TROISIÈME JOUR », poèmes, Le Méridien Editeur, Paris, 1988 [Épuisé]. Variations sur l’air, le feu, l’eau et la terre.


« ÉGRÈNEMENTS », Poésie Vivante, Genève, 1986 [Épuisé]. Égréner la vie et les célébrations.


« PAIN & LEVAIN », poèmes, Perret-Gentil, Genève, 1975. Premiers poèmes publiés.


 


En préparation : « LE VERTIGE DU MONDE » ; « UN ÉCRAN DANS LE CŒUR » ; « LA MÉMOIRE AU SABLIER ».

 

 

 

Activités littéraires
Textes publiés dans diverses revues...

 

 

  • Les Alpes Vagabondes, ARPA, Cahiers Froissart, Coup de Soleil, Encres Vives, Souffles, Le Journal des Poètes, Les Alpes (mensuel du Club Alpin Suisse), Résurrection, Lieux d’Être, L’Estracelle, L’Arbre à Paroles, L’Écho Magazine, Écrits du Nord, etc.
  • Collaboration à Coup de Soleil  (74-Annecy)
  • Vidéo-film « Le Pays de Jean-Daniel ROBERT », par Arlette et Francis CHAUMORCEL, Éditions de l’Épinette, F-59660 MERVILLE.
  • Membre de l’association Autrices et Auteurs de Suisse (AdS), de Pro Litteris, de la Société genevoise des Écrivains, de la Société des Écrivains valaisans ; membre de l’Association « Écritures & Spiritualités ».
  • Donne régulièrement des lectures, sur demande.


Le Méridien, puis Le Milieu du Jour ont continué leur route sous le nom de “Librairie Racine”

 

 

 

Le trouver ou le retrouver

 

 

Courriel: jandaline@bluewin.ch
Site internet: https://jeandanielrobert.wordpress.com