Pour la plupart des hommes, se corriger consiste à changer de défauts
***
Voltaire

Auteur-es

 

Se raconte...

Benjamin d'une famille de trois garçons, j'ouvre pour la première fois les yeux en 1967 à la maternité de Lausanne (Suisse). Je grandis dans un milieu urbain et ouvrier où j'effectue un début de scolarité assez chaotique, suite à la séparation de mes parents survenue entre mes cinq et mes sept ans.

Éduqué ensuite par une grand-mère maternelle très possessive, je me vois coupé du reste de ma famille durant plus de trois ans. Dès mon arrivée chez mon aïeule, je me soumets à une exigeante discipline de travail qui parvient, en un peu plus d'une année, à me hisser du statut d'ignare à celui d'élève appliqué. Le tribut à payer s'avère lourd : le bannissement de toute relation sociale, hormis le contact avec mes camarades de classe durant les heures de cours et les récréations.



Après une opération commando menée par mon frère aîné - qui m'arrache des griffes de notre grand-mère -, je peux enfin rejoindre ma mère et l'un de mes frères. J'ai alors dix ans.

Quasi livré à moi-même, je suis assoiffé de liberté et décide de mettre fin à une scolarité prometteuse afin de commencer un apprentissage technique qui m'apporte l'indépendance que je convoite. Dès l'obtention de mon certificat, je me lance dans de nombreux voyages - notamment en Amérique latine, Scandinavie, Alaska et en Islande - durant lesquels je me consacre à la photographie et, plus particulièrement, aux clichés animaliers.

Dès mon retour et une quinzaine d'années durant, je vais consacrer une grande énergie à rattraper le temps perdu, en termes de carrière professionnelle, pour accéder aujourd'hui à une fonction de cadre dirigeant avec un brevet fédéral et un mastère universitaire en poche.

Je me passionne pour le ciel nocturne, fréquentant durant près d'une décennie la Société vaudoise d'astronomie. Pourvu de mon propre télescope et de mon matériel astrophotographique, je m'adonne à cette passion durant les quelques nuits claires que notre climat tempéré veut bien nous offrir.

En 1994 naît de mon union avec mon épouse Chantal ma première fille, Elodie. Lui succède Léa, quatre ans plus tard.

Parallèlement à cette vie bien remplie, je consacre le temps qu'il me reste à la plus intense de mes passions, l'écriture, et prends une part active au sein d'institutions littéraires régionales.


 

 

Bibliographie

"La crèche du diable", " Dangereuse immersion - Les enquêtes de Sophie Lanzmann" et "Trajectoires meurtrières"
"Les Funambules de l’Indifférence." (Plaisir de Lire 2012)


Quelques extraits sur le site des éditeurs : www.lagedhomme.com et www.plaisirdelire.ch et son propre site : www.michel-diserens.com.

 

Recherche

Newsletter

captcha