Je fais reculer la mort à  force de vivre, de souffrir, de me tromper, de risquer, de donner et de perdre.
***
Anaïs Nin

Auteur-es

 

Présentation

Au début des années 80 , Lise Bourbeau créée un premier cours dont la philosophie est basée sur le fait que le corps humain est un outil extraordinaire pour apprendre à se connaître autant sur le plan émotionnel et mental que spirituel. Son but était d'aider le maximum de personnes à améliorer leur qualité de vie en les amenant à devenir conscientes de ce qui se passe à l'intérieur d'elles-mêmes et ceci grâce à une philosophie de vie simple, accessible et applicable au quotidien.

 

Depuis cette époque, Lise Bourbeau n'a cessé de partager ses expériences de vie et ses connaissances avec ceux qui désirent entamer une démarche intérieure ou ceux qui veulent l'approfondir à travers des ateliers de développement personnel ouverts sur plusieurs continents, des conférences, dont une centaine ont été enregistrées, et une vingtaine d'ouvrages qui ont été traduits dans plusieurs langues dont: "Amour, Amour, Amour; La puissance de l'acceptation"; "Ecoute ton corps, ton plus grand ami sur la Terre"; "Les 5 blessures qui empêchent d'être soi-même"... et, dernièrement, la série Arissiel qui met en scène des personnages et des situations fictives imprégnées d'enseignement sur le monde de l'âme.


Les ouvrages de l'auteure canadienne traitent de problématiques actuelles comme se libérer et faire la paix avec son passé, s'accepter et s'aimer, pardonner, se réconcilier avec ses proches au lieu de vivre dans la rancoeur.... et donne des pistes et des outils pour dépasser des situations de souffrances et de blocages. Ils répondent aussi à des questions que beaucoup de gens se posent sur la manière de vivre une vie plus harmonieuse, de trouver un travail qui leur convient et leur permet de s'épanouir, le fait d'attirer certaines personnes dans leur vie et ce que ces dernières reflètent chez elles.

Informations supplémentaires sur ses ouvrages, ses conférences, ateliers et infolettres sur le site www.ecoutetoncorps.com.


 

Parutions majeures de Lise Bourbeau 

Ton corps dit: "Aime-toi", les malaises et les maladies et leurs messages

Cet ouvrage contient une méthode simple, pratique et rapide qui permet de découvrir trois choses importantes: un besoin inconscient de notre être, une façon de penser, une croyance qui nous empêche de manifester ce besoin ainsi que la peur à l'origine de cette croyance, puis l'acceptation permettant d'amorcer la guérison. Un guide indispensable pour ceux qui désirent mieux comprendre leurs maux et réfléchir à ce qui se passe au fond d'eux.
Un lexique très complet permet au lecteur de trouver rapidement les pages sur les troubles dont il souffre. Pour chaque maladie ou trouble, il découvre une description du blocage physique, une description détaillée des causes émotionelles et mentales et enfin une explication claire du besoin à combler (message spirituel).





Ecoute ton corps, ton plus grand ami sur la Terre

Edition du 25e anniversaire, limité et entièrement revisitée avec un nouveau chapitre à découvrir
Les enseignements de ce livre aide le lecteur à devenir plus conscient de ce qu'il vit. Lise Bourbeau y révèlent plusieurs moyens concrets et efficaces pour entamer et poursuivre une démarche intérieure.

Chapitre 1, Le but primordial de tout humain, extrait page 23 "La pensée est une image que l'on envoie dans le monde invisible. En créant cette image, en la nourrissant de ta puissance, tu lui donnes vie progressivement. Cette pensée s'alimente de tes sentiments et de tes émotions. Finalement, tu la rends visible sur le plan physique. De façon parralèle, le cosmos comporte ses lois. En suivant ses étapes, tu peux faire se produire ce que tu veux. Tu commences par le plan mental (en l'imaginant), ensuite sur le plan émotionnel (en le ressentant comme si c'était déjà là), puis le plan physique (en accomplissant des actions). Mais avant de t'y engager, tu dois devenir conscient. Tes pensées sont tellement inconscientes que tu provoques des tas de choses que tu ne désires pas, et qui en outre te sont désagréables et nuisibles. De plus, tu ne résoudras rien en mettant la faute sur les autres. Ils n'y sont pour rien. Le seul responsable de ce qui t'arrive, c'est toi."





Diane, faire la paix avec le passé, série Arissiel

Cet ouvrage a pour but de faire découvrir au lecteur les guérisons physiques qui suivent les guérisons de l'âme, grâce à la libérationd du passé, qui est possible par la réconciliation et le pardon. Les histoires et les personnages de la série Arrisiel sont fictifs. Pour écrire cette série , l'auteure s'est basées sur les nombreux faits vécus entendus lors de ses ateliers.

Chapitre 16, un voyage soudain, extrait page 376-377
-
Maman me regarde, songeuse. ça y est, je crois qu'elle vient de s'en souvenir.

Son visage s'allume:

- Oui, oui je m'en souviens. Ma question concernait la secte à laquelle nous avons appartenu. Je me demandais pourquoi nous avions tout perdu alors qu'il me semblait que notre intention était bonne quand nous leur donnions notre argent. Tu m'avais fait réaliser qu'elle ne l'était pas, que c'était plutôt par peur de ne pas être sauvés si la fin du monde arrivait que nous agissions ainsi. Si notre intention avait été de faire du bien à quelqu'un ou de donner pour rendre quelqu'un plus heureux, on nous aurait aussi fait ou donné quelque chose dans le but de nous faire plaisir sans que ce soit nécessairement de l'argent...

... Bon, revenons notre voyage. Je continue à dire que ça nous rendrait vraiment heureux que tu viennes avec nous. Tu aurais du nous voir hier soir. Nous étions comme deux gamins. Nous planifiions pleins d'activités avec toi et maman.... Bon, d'accord, tu peux arrêter de me faire des sourires en coin, j'ai compris. En réalité, ce n'est pas tant le voyage que nous voulons te payer. C'est surtout pour le plaisir d'être ensemble pendant dix jours. Ton père et moi serions tellement comblés. Je sais que tu ressentais la même chose quand tu nous as payé le voyage à Vancouver. Tu étais tellement excité de nous faire voyager en première classe. J'avais autant de plaisir à te regarder que j'en avais à savourer l'expérience.

 

Recherche

Newsletter

captcha