Une mauvaise herbe est une plante dont on n'a pas encore trouvé les vertus."
***
Ralph Waldo Emerson

Auteur-es

 

Mariée et mère de deux filles, je vis actuellement à Monthey

 

Quelques repères biographiques

Naissance à Morgins en 1951. Ecole secondaire à Monthey et à Sion. Diplôme d’enseignement secondaire et Licence es Lettres à l’Université de Fribourg. Enseignement du français et de l’allemand à l’Ecole de commerce de Monthey. Certificat « patrimoine et tourisme » à l’Université de Genève.



Démarches littéraires

J’ai été d’abord une lectrice passionnée. Grâce à la lecture, j’ai pu longtemps « rêver ma vie » et sublimer la réalité.

Puis, lors de mes études, quelques professeurs de littérature marquants m’ont éveillée à la richesse et la complexité des écrits. La critique littéraire, inspirée en particulier par les travaux de G. Bachelard, de J. P. Richard ou de G. Durand sur l’imaginaire, est devenue mon terrain de prédilection.

Mais les œuvres conservaient toujours un caractère « sacré ». Je considérais les écrivains comme des êtres « à part», nés pour écrire et transmettre un message. Ce n’est qu’au prix d’une sorte de démythification que l’acte d’écrire m’a paru accessible.

 

 

 

A propos de « A fleur de nuage »

Ce recueil de nouvelles est lié à une nostalgie. Nostalgie du « temps mythique de l’enfance » sans doute, mais surtout d’un monde villageois qui a été le fondement identitaire de plusieurs générations et qui est sur le point de disparaître. Le monde qui a précédé les grandes avancées technologiques et le tourisme de masse. Les conditions de vie alors étaient difficiles, on le sait. Les hommes ne pouvaient pas « fuir » leur réalité existentielle. Ils ne pouvaient compter que sur eux-mêmes et sur la solidarité du groupe pour affronter les durs travaux, la grande nature, la maladie et la mort. Impossible de se mentir, de trouver des faux-fuyants et c’est ce qui a fait leur grandeur.

J’ai essayé de faire revivre cette époque par le biais de petites histoires. Je me suis inspirée parfois de personnages ou de faits réels, mais la part de la fiction a toujours été prédominante. La plupart du temps, j’ai évité de refermer le récit en laissant planer un certain mystère, à l’image des hommes d’alors qui n’imaginaient pas que l’on puisse tout expliquer par la science ou par la raison et qui laissaient une place au surnaturel dans leur destin.

 

Bibliographie

Aymon de Savoie, un prince secret (roman), Editions Pierre Philippe 2016 - - Lire un extrait
La Pierre d'amour (nouvelles). Editions Xénia, Sion, 2014
A fleur de nuage (nouvelles). Editions Xénia, Sion, 2013. Lire extrait et résumé



Présentation: Aymon de Savoie, un prince secret (roman), Editions Pierre Philippe 2016
« Vous n’avez pas d’autre choix que de vous plier à la raison d’Etat. »

C'est par ces mots qu'Aymon, prince de la Maison de Savoie, est sommé de renoncer à l'amour de Lison, une humble jeune fille qui vit à la cour. Le prince essaie bien de contourner le veto de son père par la ruse, mais la tentative échoue et Lison disparaît. Dès lors commence une quête désespérée qui conduira Aymon jusqu'aux confins du Comté en l'exposant à des rencontres insolites et des dangers bien réels. Malgré son installation au château de Chillon après la mort de son père, le Comte Thomas, Aymon ne parvient pas à oublier Lison. Un seul être arrive à le consoler de sa perte, son page Guillaume. Celui-ci parviendra-t-il à protéger Aymon du nouveau mal qui le tourmente ? Et à retrouver la trace de Lison ?

Aymon de Savoie vécut au début du 13e siècle. Une existence très courte dont l'évocation romancée est aussi l'occasion de reconstituer le contexte de cette époque et de raconter une histoire dans l'Histoire.



Recherche

Newsletter

captcha