La grande aventure, c'est de voir surgir quelque chose d'inconnu, chaque jour, dans le même visage. C'est le plus grand que tous les voyages autour du monde.
***
Alberto Giacometti

Auteur-es

 

Je suis née à Sion en 1987. J’ai commencé à écrire à l’âge de dix ans et cette passion est devenue rapidement une activité quotidienne du fait de ma participation à de nombreux concours littéraires de tout genre.

En 2001, j’ai eu la chance de remporter le premier prix d’un concours européen dans une catégorie libre. En 2003, l’Association Valaisanne des Ecrivains m’a accordée le premier prix ex-aequo pour une nouvelle en prose poétique intitulée « Être oiseau » alliant spiritualité et révolte contre une société dont la violence me paraissait insoutenable.



Après l’écriture de nouvelles, j’ai eu envie d’écrire un premier roman « En attendant l’espoir » que j’ai pu réaliser dans le cadre d’un travail de maturité au Collège des Creusets. Ce cadre m’a permis d’allier travail et plaisir pour la première fois de ma vie.

En 2006, j’ai entamé des études de Lettres à l’Université de Lausanne et l’écriture d’un deuxième roman « Sourire triste » que je n’ai finalement jamais publié. Je me suis alors consacrée à l’écriture universitaire.

L’année passée, l’appel de l’écriture s’est de nouveau fait ressentir et de cet appel, si intense et impossible à ignorer, est né un petit livre de contes, intitulé 7 petits contes spirituels, publié aux Editions à la Carte (Sierre).  D'autres histoires ont suivi au fil des années.





« 7 petites contes spirituels »

L’évidence de la création de ce petit livre de contes a été pour moi un merveilleux cadeau. Au moment de l’écriture du premier conte, dédié tout d’abord à un ami, j’ai senti qu’il y aurait un recueil de six contes et que ce recueil devait être accompagné de tableaux. J’ai alors contacté Claudia Sauthier, peintre de Vétroz, qui a immédiatement accepté de créer un tableau par conte. Le principe a été le suivant : j’écrivais un conte, je le lui envoyais, elle le lisait et elle peignait, de manière abstraite, son impression, ses ressentis.

Finalement, lors de l’écriture du sixième conte, l’idée d’un septième conte, imprévu, mais dont la place était incontestable et qui permettrait d’atteindre la perfection du nombre, s’est imposée à moi. Sept, pas un de plus, pas un de moins.

Des contes… spirituels, parce que chacun d’eux, parle d’une rencontre avec l’existence, rencontre si belle qu’elle offre un espace de sacré, un espace d’éternité dans une vie où les hommes courent, au lieu de marcher.

Un petit livre à méditer, à relire peut-être, à offrir et à partager.





Bibliographie

L’essentiel, contes, 2016
Juste pour un sourire" , livre de contes pour les enfants, illustration de Marie-Prune Dalmaï, aux éditions à la Carte
Couleur Terre, éditions à la Carte, 2014 (lire un extrait)
7 petites contes spirituels, éditions à la Carte, 2012

Commentaire et extraits d'ouvrage


L'essentiel
C’est en visitant la terre par les coins que nous découvrons les contes de Christine Savoy. Vous savez ces coins et recoins où la guerre a dévasté les paysages, où les rires d’enfants redonnent l’espérance, où l’envie d’aimer est présente. Parfois, une petite fille est solitaire dans un nid douillet, parfois une autre petite joue avec son frère dans une clairière, parfois un tout petit fait ses premiers pas…et sa mère et lui rient. Mais elle nous parle aussi du rapport de l’ancien et de sa mort, de l’enfant et la mort avec grande poésie et douceur. Et puis…et puis il y a Dieu. Le début de la terre, de l’humanité. On aime sa narration, car avec des yeux d’enfants elle nous la souffle comme un vrai conte de fées. Et ces débuts de notre terre pourraient être un conte pourtant si réel… Rédigé par Marie-Claire Siegenthaler



Extrait page 37
Ce matin-là, il avait su, au moment où le soleil effleurait son visage, qu’il n’y aurait pas d’autres matins. Paisiblement, il avait alors rangé le peu d’affaires qu’il possédait et planté de nouvelles graines d’espérance dans le regard de ceux qu’il avait croisés alors qu’il marchait vers la mer.

Il s’était empli des couleurs qui coloraient le temps et regardait, amusé, au loin les oiseaux toujours en quête de ciel.

Il avait respiré longuement, profondément. Il avait aimé l’air, ressenti le vent.

Plus tard dans la journée, des enfants l’avaient rejoint, un peu surpris par l’immobilisme du vieil homme. Comme à son habitude, celui-ci leur avait caressé la tête en prononçant de gentilles paroles ou en les faisant rire, une fois de plus.

Il leur avait dit ces mots : « Mes enfants, c’est la dernière fois que nous nous voyons de cette manière-là. C’est la dernière fois que je vois vos sourires, c’est la dernière fois que vous voyez mon regard. Ne soyez pas tristes. Aujourd’hui, je m’en vais…



La femme et la Mer (extrait)
« La femme s’était assise. Elle avait fermé les yeux. Sa respiration était calme. Son être vibrait à l’unisson avec le sol, l’air, avec la mer. Elle n’était plus qu’une couleur du paysage, illuminant humblement sa place. Elle était le paysage.

Chaque brindille, chaque fleur, chaque arbre ressentait sa vibration, devenait sa vibration. Les pensées s’étaient dissoutes, les émotions s’étaient éteintes. Il n’y avait plus que la vie pure, arrêtée et en mouvement. Figée et danse. Une et multiple.

Et le silence d’instant en instant. »



7 Petits contes spirituels . - L’évidence de la création de ce petit livre de contes a été pour moi un merveilleux cadeau. Au moment de l’écriture du premier conte, dédié tout d’abord à un ami, j’ai senti qu’il y aurait un recueil de six contes et que ce recueil devait être accompagné de tableaux. J’ai alors contacté Claudia Sauthier, peintre de Vétroz, qui a immédiatement accepté de créer un tableau par conte. Le principe a été le suivant : j’écrivais un conte, je le lui envoyais, elle le lisait et elle peignait, de manière abstraite, son impression, ses ressentis.

Finalement, lors de l’écriture du sixième conte, l’idée d’un septième conte, imprévu, mais dont la place était incontestable et qui permettrait d’atteindre la perfection du nombre, s’est imposée à moi. Sept, pas un de plus, pas un de moins.

Des contes… spirituels, parce que chacun d’eux, parle d’une rencontre avec l’existence, rencontre si belle qu’elle offre un espace de sacré, un espace d’éternité dans une vie où les hommes courent, au lieu de marcher.

___________________________________________________________

Ces ouvrages peuvent être commandés aux éditions à la carte ou, pour L'Essentiel, directement chez l'auteure.

Plus d'informations: Christine Savoy, e-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Recherche

Newsletter

captcha