Les vérités qu'on aime le moins à  apprendre sont celles que l'on a le plus d'intérêt à  savoir.
***
Proverbe chinois

 

Auteur-es

Michel Alhadeff-Jones est psychosociologue et philosophe de l'éducation, spécialisé dans le champ de la formation d'adultes. Aux Etats-Unis, il travaille comme Professeur Associé Adjoint à l’Université de Columbia (Teachers College) où il intervient régulièrement. En Suisse, il enseigne dans les départements de sciences de l’éducation des universités de Genève et de Fribourg. Il est également associé au Laboratoire de recherche EXPERICE (Expérience, Ressources Culturelles et Education, Universités de Paris 8 - Paris 13). En 2013, il a fondé l'Institut Sunkhronos (www.sunkhronos.org), basé à Genève, dans le cadre duquel il poursuit ses recherches et propose des démarches d’accompagnement et de formation. Ses intérêts de recherche et de formation portent sur la complexité des temporalités qui rythment nos vies individuelles et collectives, ainsi que les formes d'accompagnement qui facilitent leur prise en considération, leur mise en cohérence et leur transformation, au quotidien et sur le long terme.

Michel Alhadeff-Jones est l’auteur de Time and the Rhythms of Emancipatory Education (Routledge, 2017), ainsi que de nombreux articles et communications scientifiques dont la plupart sont disponibles en ligne (www.alhadeffjones.com).

Alhadeff-Jones, M. (2017). Time and the rhythms of emancipatory education. Rethinking the temporal complexity of self and society. London: Routledge.

 

Time and the Rhythms of Emancipatory Education

Time and the Rhythms of Emancipatory Education part du postulat qu'en repensant notre rapport au temps, on peut fondamentalement réimaginer la manière dont on conçoit l'éducation. Au-delà de la rhétorique contemporaine de l'accélération, de la vitesse, de l'urgence ou de la lenteur, cet ouvrage propose un cadre épistémologique, historique et théorique permettant de développer une réflexion critique sur la relation entre la manière dont on fait l'expérience du temps et une éducation à visée émancipatrice.

En s'inspirant de contributions issues des théories du temps et du rythme, des théories de la complexité et des recherches en éducation, cet ouvrage interroge les dimensions temporelles et rythmiques de l'éducation et de la formation, de manière à (re)penser et à confronter les enjeux contemporains qui les traversent. Ce livre est organisé en trois parties. La première interroge la spécificité inhérente à l'étude du temps en sciences de l'éducation. La deuxième contextualise l'évolution des contraintes temporelles qui déterminent la manière dont l'éducation est institutionnalisée, organisée et vécue. La troisième partie interroge le sens d'une éducation émancipatrice dans un contexte d'aliénation temporelle.

Ce livre est le premier à offrir une vue d'ensemble des théories européennes et nord-américaines relatives aux idées de temps et de rythme dans les sciences de l'éducation. Il situe les enjeux qui traversent la didactique, l'élaboration de programmes scolaires, l'éducation artistique, la formation professionnelle, l'apprentissage tout au long de la vie et les politiques éducatives. Il s'adresse aux universitaires, chercheurs, étudiants et praticiens, intéressés par la philosophie, la sociologie et l'histoire de l'éducation, la psychologie, les théories de l'apprentissage et la formation d'adultes.

Pour plus d'informations, ou pour lire l'introduction du livre (disponible gratuitement), consulter : http://www.routledge.com/9781138845848

Recherche

Newsletter

captcha